Lire à Saint-Étienne est une association de promotion du livre et de la lecture.


L'agenda
Rédaction "10 mots, 15 lignes" le jeudi 21 septembre à 17h30
remise des Prix aux lauréats de cette rédaction organisée avec la Médiathèque de la Loire et La Tribune-Le Progrès
à la Médiathèque de Montbrison.
Prix Charles Exbrayat
Émission le vendredi 22 septembre à 18h
Frédéric Viguier
pour son ouvrage "Aveu de faiblesses",
à la mairie de Tarentaise,
• Après l'émission, à 19h30, repas suivi d'une marche-lecture aux flambeaux sur le chemin Exbrayat.
Concours "Lire l'été" le mardi 26 septembre
remise des Prix aux lauréats du concours que nous organisons avec La Tribune-Le Progrès.
Thé littéraire le jeudi 28 septembre à 16h30
au Musée d'Art et d'Industrie avec le concours de la Bibliothèque municipale,
• à 18h vote pour la désignation du lauréat du Prix Charles Exbrayat 2017.
Émission le vendredi 29 septembre à 18h
René Pagis
pour son ouvrage "Dans la salle des pas perdus",
au Campus Tréfilerie,
• 17h15, "Carte blanche" à Sabine Sautel pour son livre "Mémoire d'orphelin".
Proclamation du prix Claude Fauriel le jeudi 5 octobre à 20h
Dîner avec les auteurs régionaux présents à la Fête du Livre, avec les Anciens élèves du Lycée Claude Fauriel,
au restaurant de l'hôtel Mercure.
Fête du Livre du 6 au 8
Le programme est disponible sur ce site.
Émission le vendredi 6 octobre à 17h
Loïc Ballet
pour son ouvrage "La France des bons produits",
au chapiteau de Lire à Saint-Étienne.
Émission le vendredi 13 octobre à 18h
Florence Roche
pour son ouvrage "La réfugiée du domaine",
au Campus Tréfilerie,
• 17h15, "Les grands moments de la Fête du Livre 2017" avec Isabelle Rabineau, commissaire générale de l'événement.
• Campus Tréfilerie : Bât. M, 35 rue du 11 novembre Saint-Étienne
• Musée d'Art et d'Industrie : 2 place Louis Comte Saint-Étienne
• Clé d'Voûte : 7 rue Basse des Rives Saint-Étienne
• Pôle des Services : 12 rue Dr Calmette Roche la Molière
• Librairie de Paris : 6 rue Michel Rondet Saint-Étienne

Maurice Bedoin, "1948, la grève des mineurs dans le Bassin de la Loire" (Actes Graphiques)

Lionel Bourg, "Demain sera toujours trop tard" (Le Réalgar)

Jean-Paul Bourgier, "Ô Galibier" (Éditions du Pas d'Oiseau)

Christophe Carlier, "Ressentiments distingués" (Phébus)

Agnès Clancier, "Une trace dans le ciel" (Arléa)

Didier Cornaille, "Les trois chats de Chamasson" (Presses de la Cité)

Didier Decoin, "Le bureau des jardins et des étangs" (Stock)

Monique Jouvancy, "Mal parti" (Buchet-Chastel)

James Lasdun, "La chambre d'ami" (Sonatine)

Philippe Luguy, "L'univers du chevalier Percevan" (Dargaud)

Christine Navarro, "L'impossible oubli" (De Borée)

Daniel Mandon, "De la modernité au culte républicain. L'ombre des Lumières" (L'Harmattan)

René Pagis, "Dans la salle des pas perdus" (De Borée)

Florence Roche, "La réfugiée du domaine" (Calmann-Lévy)

Daniel de Roulet, "Terminal terrestre" (Éditions d'Autre Part)

Laurent Seksik, "Romain Gary s'en va-t-en guerre" (Flammarion)

Fréderic Viguier, "Aveu de faiblesses" (Albin Michel)

Pour tous renseignements,
contactez le 04 77 25 09 64
Programme des vendredis littéraires

haut Ressentiments distingués, Christophe Carlier, Phébus

Vendredi 25 août

Christophe Carlier
" Ressentiments distingués "
(Phébus)

Sur l'île, le facteur ne distribue plus de lettres d'amour, mais des missives anonymes et malveillantes qui salissent les boîtes aux lettres. Un corbeau avive les susceptibilités, fait grincer les armoires où l'on cache les secrets. Serait-ce Tommy, le benêt ? Irène, la solitaire ? Ou bien Adèle qui goûte tant les querelles ? Bien vite, les soupçons alimentent toutes les conversations. Et l'inquiétude s'accroît. Jusqu'où ira cet oiseau maléfique ?


haut Mal parti, Monique Jouvancy, Buchet-Chastel

Vendredi 8 septembre

Monique Jouvancy
" Mal parti "
(Buchet-Chastel)

Deuxième moitié du XXe siècle, en province. Une famille française où tout tourne autour du fils aîné - qui a survécu contrairement au cadet tant aimé, mort si jeune. Le père est cheminot et frustré d'en être resté là. Qu'à cela ne tienne, le fils fera le chemin que le père a manqué. Difficile de réaliser les espérances paternelles quand on subit depuis toujours reproches, rebuffades, mépris. N'était-ce pas quand même à lui, le bon à rien, de disparaître ?


Romain Gary s'en va-t-en guerre, Laurent Seksik, Flammarion
Vendredi 15 septembre

Laurent Seksik
" Romain Gary s'en va-t-en guerre "
(Flammarion)

Avant d'inventer Émile Ajar, Romain Gary s'est inventé un père. Bâtissant sa légende, l'écrivain a laissé entendre que ce père imaginaire était Ivan Mosjoukine, l'acteur russe le plus célèbre de son temps. La réalité n'a rien de ce conte de fées. Drame familial balayé par l'Histoire et fable onirique, Romain Gary s'en va-t-en guerre restitue l'enfance de Gary et la figure du père absent.


haut Aveu de faiblesses, Fréderic Viguier, Albin Michel

Vendredi 22 septembre

Frédéric Viguier
" Aveu de faiblesses "
(Albin Michel)

Un univers glaçant et sombre, qui emprunte tout à la fois au cinéma radical de Bruno Dumont et au roman social. Mais au drame d'un bourg désindustrialisé du nord de la France, Frédéric Viguier ajoute le suspense d'un roman noir. Dès lors, l'histoire d'Yvan, un adolescent moqué pour sa laideur et sa différence, accusé du meurtre de son petit voisin, prend une tournure inattendue.


haut Dans la salle des pas perdus, René Pagis, De Borée

Vendredi 29 septembre

René Pagis
" Dans la salle des pas perdus "
(De Borée)

René Pagis évoque avec humour des anecdotes relatives à son parcours professionnel, depuis son poste de gendarme au début de sa carrière, jusqu'à son intégration dans la magistrature où il a exercé tour à tour les fonctions de juge d'instruction, juge pour enfants puis procureur de la République. Il partage également son expérience de procureur sur l'affaire Agnès Marin, violée et tuée par M. Moulin.


« » ()
haut Le bureau des jardins et des étangs, Didier Decoin, Stock

Vendredi 6 octobre

Didier Decoin Parrain de la Fête du Livre
" Le bureau des jardins et des étangs "
(Stock)

Empire du Japon, XIIe siècle. Être le meilleur pêcheur de carpes, fournisseur des étangs sacrés de la cité impériale, n'empêche pas Katsuro de se noyer. C'est à sa jeune veuve, Miyuki, de le remplacer pour porter jusqu'à la capitale les carpes arrachées aux remous de la rivière Kusagawa. Courbée sous la palanche à laquelle sont suspendus ses viviers à poissons, riche seulement de quelques poignées de riz, elle entreprend un périple de plusieurs centaines de kilomètres à travers forêts et montagnes.


haut La réfugiée du domaine, Florence Roche, Calmann-Lévy

Vendredi 13 octobre

Florence Roche
" La réfugiée du domaine "
(Calmann-Lévy)

Dans les années 30, Irène, une orpheline de dix-neuf ans, est placée comme vachère chez des fermiers du haut plateau du Chambon. Sa rude vie de paysanne est adoucie par la bienveillance d'une inconnue. Cette bienfaitrice, qui vit à l'écart du village, a purgé une lourde peine de prison. Pourquoi s'intéresse-t-elle à elle ? Pour percer le mystère de ses origines et conquérir le droit au bonheur, Irène devra regarder en face la plus terrible des vérités…


haut Demain sera toujours trop tard, Lionel Bourg, Le Réalgar

Vendredi 20 octobre

Lionel Bourg
" Demain sera toujours trop tard "
(Le Réalgar)

C'est bien parce que demain sera toujours trop tard que Lionel Bourg, lequel adresse quelques lettres ouvertes à ses contemporains, distille bonne ou méchante humeur en des pages moins désabusées qu'il n'y paraît. La poésie s'y unissant à la pensée critique ? une pointe d'humour en plus ?, le lecteur ne boudera pas son plaisir : on ne le convie pas si souvent à pareille noce.


haut L'impossible oubli, Christine Navarro, De Borée

Vendredi 27 octobre

Christine Navarro
" L'impossible oubli "
(De Borée)

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Carmen, devenue institutrice, souhaite adopter Simon, le jeune juif qu'elle a protégé. Malgré les difficultés pour établir les papiers d'adoption, ils parviennent ensemble à démarrer une nouvelle vie paisible et heureuse. Carmen épouse Grégoire, médecin, et Simon, lui, rencontre Marthe, exilée, comme lui. Mais plutôt radicale, elle le pousse à retrouver ses racines, et le coupe peu à peu de sa famille adoptive…


haut Terminal terrestre, Daniel de Roulet, Éditions d'Autre Part

Vendredi 3 novembre

Daniel de Roulet
" Terminal terrestre "
(Éditions d'Autre Part)

Une violoniste et un écrivain entreprennent ensemble un grand voyage. D'abord sur un porte-conteneurs, puis en bus le long de la côte pacifique, de la Terre de Feu à l'Alaska, d'un terminal terrestre au suivant. Mais « qu'endure le couple quand dure le couple ? » Pendant sept mois, elle vit séparée de son violon, sans se douter que chaque jour, en secret, il lui écrit une lettre, pour raconter l'histoire de leur amour.


haut Les trois chats de Chamasson, Didier Cornaille, Presses de la Cité

Vendredi 10 novembre

Didier Cornaille
" Les trois chats de Chamasson "
(Presses de la Cité)

Trois chats plus ou moins sauvages ont élu domicile dans le fenil d'une ferme perdue au fond des bois. Ils y sont tranquilles jusqu'à l'arrivée de Sylvestre, la soixantaine bien engagée, qui vient se réfugier dans la maison familiale. Mais il y a l'agriculteur voisin qui lorgne sur ses terres et aussi une communauté de contestataires plus ou moins écolos, dont la belle Aurélie. Et il y a ce fils et ce petit-fils qu'il ne connaît pas encore. Aurélie et Agathe, une vieille complice, vont pousser Sylvestre à renouer les liens avec la vie.


haut La chambre d'ami, James Lasdun, Sonatine

Vendredi 17 novembre

Claude et Jean Demanuelli traducteurs de
" La chambre d'ami " de James Lasdun
(Sonatine)

Une luxueuse résidence d'été au milieu des montagnes. Un trio de personnages troubles : Charlie, riche banquier new-yorkais, sa femme Chloé et Matthew, le cousin de Charlie, un cuisinier dont l'existence part un peu à la dérive. Passion, drame, trahison, adultère, meurtre : rien ne manquera à votre plaisir avec cette peinture d'un couple bourgeois qui, sous des apparences parfaites, recèle bien des secrets et des mensonges.


haut Une trace dans le ciel, Agnès Clancier, Arléa

Vendredi 24 novembre

Agnès Clancier
" Une trace dans le ciel "
(Arléa)

Arrêtée par la Gestapo en mars 1944, une femme tente, dans la solitude de sa cellule, de surmonter sa peur pour affronter l'épreuve de la détention et des interrogatoires. Aviatrice célèbre pour avoir, dans les années trente, battu de nombreux records internationaux, elle se remémore les moments heureux de son existence et les êtres qu'elle a aimés, puisant dans ce voyage vers le passé la force dont elle a besoin. (Roman inspiré de la vie de Maryse Bastié).


haut L'univers du chevalier Percevan, Philippe Luguy, Dargaud
À l'occasion de BD'ART à Rive-de-Gier « BD del arte »
Vendredi 1er décembre

Philippe Luguy
" L'univers du chevalier Percevan "
(Dargaud)

Percevan et Kervin sont les deux héros d'un univers médiéval peuplé de jolies princesses, de méchants sorciers et de malicieux enchanteurs. Percevan, preux et vaillant chevalier, est toujours prêt à se lancer dans l'aventure. Son compagnon Kervin, rondouillard et râleur, connaît les coups d'audace des peureux. Il a pour confident un drôle d'animal appelé Guinly, dont l'attachante apparence tient de la marmotte et de l'écureuil.


haut 1948, la grève des mineurs dans le Bassin de la Loire, Maurice Bedoin, Actes Graphiques

Vendredi 8 décembre

Maurice Bedoin
" 1948, la grève des mineurs dans le Bassin de la Loire "
(Actes Graphiques)

Voyage passionnant à travers le bassin minier de la Loire pour découvrir les neuf communes encore en activité après la Nationalisation des Charbonnages. Marquées par leur héritage socio-politique, elles ont diversement vécu ce moment-passion que fut la grève de 1948. Durant cette grève, le chemin des mineurs fut croisé par de multiples acteurs qui, à leur manière, ont interféré avec les événements : les forces de l'ordre, les ingénieurs et les gouverneurs, les immigrés, les femmes, l'Eglise, les bénéficiaires de la solidarité.


haut Ô Galibier, Jean-Paul Bourgier, Éditions du Pas d'Oiseau

Vendredi 15 décembre

Jean-Paul Bourgier
" Ô Galibier "
(Éditions du Pas d'Oiseau)

Entre Savoie et Hautes-Alpes, le Galibier restera le toit du Tour de France jusqu'en 1938. Gravi tantôt sous le soleil de juillet, tantôt sous le déluge, la pluie, la neige qui transforment la route en cloaque, le Galibier est alors digne d'une tragédie. N'y voit-on pas le maillot jaune André Leducq pleurer au bord de la route suite à deux chutes survenues près de Valloire en 1930, ou encore Francesco Cepeda décéder après une chute dans la descente du Lautaret en 1935 ?


haut De la modernité au culte républicain. L'ombre des Lumières, Daniel Mandon, L'Harmattan

Vendredi 22 décembre

Daniel Mandon
" De la modernité au culte républicain. L'ombre des Lumières "
(L'Harmattan)

Après s'être interrogé sur le système de valeurs qui a modelé les rapports entre la religion et la culture, l'auteur poursuit sa réflexion sur une sécularisation qui a donné naissance à la « laïcité à la française », le déni du fait religieux apparaissant caractéristique d'une culture républicaine née de la Révolution. Au-delà d'un simple travail de compilation, l'auteur expose dans ce livre sa conception d'une laïcité ouverte et tolérante, dans l'esprit des Lumières.