Lire à Saint-Étienne est une association de promotion du livre et de la lecture.


L'agenda
Émission le vendredi 13 octobre à 18h
Florence Roche
pour son ouvrage "La réfugiée du domaine",
au Campus Tréfilerie,
• 17h15, "Les grands moments de la Fête du Livre 2017" avec Isabelle Rabineau, commissaire générale de l'événement.
Émission le vendredi 20 octobre à 18h
Lionel Bourg
pour son ouvrage "Demain sera toujours trop tard",
à la Librairie de Paris,
• 17h15, "Carte blanche" à Bernard Rivière pour "Coup de bluff !".
Émission le vendredi 27 octobre à 18h
Christine Navarro
pour son ouvrage "L'impossible oubli",
au Campus Tréfilerie,
• 17h15, "Carte blanche" à Alain Faucoup pour "L'enfant des sixties".
Thé littéraire le jeudi 2 novembre à 16h30
au Musée d'Art et d'Industrie avec le concours de la Bibliothèque municipale.
Émission le vendredi 3 novembre à 18h
Daniel de Roulet
pour son ouvrage "Terminal terrestre",
au Campus Tréfilerie
• 15h, au Pôle des Services, rencontre avec Daniel de Roulet, dans le cadre de "Lire à Roche".
Émission le vendredi 10 novembre à 17h40
Didier Cornaille
pour son ouvrage "Les trois chats de Chamasson",
à l'Hippodrome de Saint-Galmier
• 17h, "Carte blanche" à François Bouchut, pour son livre "Les objets inanimés ont bien une âme".
• Campus Tréfilerie : Bât. M, 35 rue du 11 novembre Saint-Étienne
• Musée d'Art et d'Industrie : 2 place Louis Comte Saint-Étienne
• Clé d'Voûte : 7 rue Basse des Rives Saint-Étienne
• Pôle des Services : 12 rue Dr Calmette Roche la Molière
• Librairie de Paris : 6 rue Michel Rondet Saint-Étienne

Véronique de BURE, Un clafoutis aux tomates cerises (Flammarion)

Loïc BALLET, La France des bons produits (Chêne)

Hervé BODEAU, "Maurice Bacquet, portrait avec violoncelle" (Guérin Éds)

Virginie JOUANNET, Cavale (XO Éditions)

ELLA et PITR, Comme des fourmis (Alternatives)

Gaëlle NOHANT, Légende du dormeur éveillé (H. d'Ormesson)

François KERSAUDY, Winston Churchill (Tallandier)

Philippe POLLET-VILLARD, L'enfant-mouche (Flammarion)

Christian CHAVASSIEUX, La vie volée de Martin Sourire (Phébus)

Jean-Paul MALAVAL, La belle étrangère (Calmann-Lévy)

Gilles PARIS, Le vertige des falaises (Plon)

Claire BEREST, Gabriële (Stock)

Simon LIBERATI, Les rameaux noirs (Stock)

Yves BICHET, Indocile (Mercure de France)

Aurélien DELSAUX, Sangliers (Albin Michel)

Laurent DECAUX, Le seigneur de Charny (XO Éditions)

Delphine BERTHOLON, Cour-naufrage (Lattès)

Delphine COULIN, Une fille dans la jungle (Grasset)

Philippe MAYNIAL, Madeleine Pauliac l'insoumise (XO Éditions)

Sorj CHALENDON, Le jour d'avant (Grasset)

Didier DECOIN, Le Bureau des jardins et des étangs (Stock)

Marie-Hélène LAFON, Nos vies (Buchet-Chastel)

Brigitte GIRAUD, Un loup pour l'homme (Flammarion)

Les rencontres littéraires lors de la Fête du livre

Vendredi 6 octobre
• 14 h : Jan MADD, présente « Des mots en magie », trois lectures au Théâtre Métamorphosis (Didier DECOIN, Gaëlle NOHANT, Monica SABOLO)
• 14 h 20 : Guillaume DESBROSSE, Directeur de La Rotonde, présentation d'Esca'Pad
• 14 h 40 : Rencontre avec François MARIN, Directeur de la Médiathèque Municipale
• 15 h : Martina WACHENDORFF, éditrice : Présentation d'une maison d'édition exemplaire, Actes Sud
• 16 h : Ingrid MAHUL et Jean-Paul BERNARD du Club Franco-Allemand pour l'Allemagne, invités d'honneur de la Fête du Livre
• 16 h 20 : Rencontre avec Christophe CARLIER, Laurent SEKSIK et Frédéric VIGUIER, finalistes du Prix Charles Exbrayat 2017


Dimanche 8 octobre
• 10 h : Rencontre avec des libraires : J.-C. Desmariaux et Alexandra Charroin.

haut Un clafoutis aux tomates cerises, Véronique de BURE, Flammarion

Vendredi 6 octobre 16h40

Véronique de BURE
" Un clafoutis aux tomates cerises "
(Flammarion)

Au soir de sa vie, Jeanne, quatre-vingt-dix ans, décide d'écrire son journal intime. Sur une année, du premier jour du printemps au dernier jour de l'hiver, d'événements minuscules en réflexions désopilantes, elle consigne ses humeurs, ses souvenirs, sa petite vie de Parisienne exilée depuis plus de soixante ans dans l'Allier, dans sa maison posée au milieu des prés, des bois et des vaches. La liberté de vie et de ton est l'un des privilèges du très grand âge, aussi Jeanne fait-elle ce qu'elle veut - et ce qu'elle peut : regarder pousser ses fleurs, boire du vin blanc avec ses amies, s'amuser des mésaventures de Fernand et Marcelle, le couple haut en couleurs de la ferme d'à côté, accueillir - pas trop souvent - ses petits-enfants, remplir son congélateur de petits choux au fromage, déplier un transat pour se perdre dans les étoiles en espérant les voir toujours à la saison prochaine...


La France des bons produits, Loïc BALLET, Chêne
Vendredi 6 octobre 17h

Loïc Ballet
" La France des bons produits "
(Chêne)

Du chocolat d'Espelette au melon de Cavaillon, des truffes noires du Ventoux au vin jaune du Jura, Loïc Ballet, chroniqueur gastronomique, vous propose de découvrir le meilleur des produits de la France à travers une vingtaine d'itinéraires gourmands. À chaque étape, ce défenseur du goût et de la qualité part à la rencontre des produits qui font la richesse et la spécificité de notre pays, ainsi que des chefs et des tables qui les mettent à l'honneur. Un guide gourmand donc, mais également un guide militant, pour la préservation de ces produits d'exception.


haut 'Maurice Bacquet, portrait avec violoncelle', Hervé BODEAU, Guérin Éds

Vendredi 6 octobre 17h45

Rencontre avec Pascal Jemain et Marianne Gaiffe, professeurs au Conservatoire Massenet, pour
Hervé Bodeau
" Maurice Bacquet, portrait avec violoncelle "
(Guérin Éds)

La vie de M. Baquet, violoncelliste, comédien et alpiniste né en 1911. Il fut l'ami de Prévert, Doisneau, mais aussi des alpinistes Rébuffat et Frison Roche. De Paris à Chamonix, des salles de spectacles aux dalles de granit, il dédia sa vie à l'art et à la montagne.


haut Cavale, Virginie JOUANNET, XO Éditions

Samedi 7 octobre 10h

Virginie Jouannet
" Cavale "
(XO Éditions)

« Minuit doit être passé depuis longtemps. Les voisins ont dû se réveiller, il faudrait être sourd pour ignorer le va-et-vient dans les escaliers, les éclats des gyrophares qui clignotent inlassablement. Un mauvais rêve. Elle a beau lutter, le sentiment d'irréalité la paralyse. Respire. Ça va revenir. Respire... » Jeanne a oublié deux heures de sa vie. Deux heures pendant lesquelles son compagnon a été poignardé. À l'arrivée de la police, elle se souvient seulement s'être réveillée à ses côtés, dans une mare de sang. Avant cela, rien. Jeanne doit retrouver la mémoire. Vite. Quand commencent les appels anonymes, elle n'a plus le choix. Elle s'enfuit. Au cours de sa folle cavale, il lui faudra dénouer les fils de son passé et faire face à une culpabilité d'enfance qui ne cesse de la ronger.


haut Comme des fourmis, ELLA et PITR, Alternatives

Samedi 7 octobre 10h20

Ella et Pitr
" Comme des fourmis "
(Alternatives)

Ella & Pitr partagent depuis 2007 leur vie et leur carrière. Ces deux artistes de Saint-Étienne créent toutes sortes d'ouvres, passant de dessins pour des galeries à des fresques monumentales peintes sur d'immenses surfaces au sol, sur mur ou sur les toits - sans oublier la vidéo, la sérigraphie, les anamorphoses, les livres et les fausses pubs. Leur travail est souvent marqué par une esthétique de l'innocence, entre nostalgie et romantisme, où leurs personnages singuliers, hauts en taille et en couleurs - colosses endormis, gros oiseaux aux ailes lourdes, porteurs de cailloux, vieilles à lunettes. - semblent former «une famille de témoins silencieux et éphémères en milieu urbain» qui ne laisse personne indifférent.


haut Légende du dormeur éveillé, Gaëlle NOHANT, H. d'Ormesson

Samedi 7 octobre 10h40

Gaëlle Nohant
" Légende du dormeur éveillé "
(H. d'Ormesson)

Robert Desnos a vécu mille vies - écrivain, critique de cinéma, chroniqueur radio, résistant de la première heure -, sans jamais se départir de sa soif de liberté. Pour raconter l'histoire extraordinaire de ce dormeur éveillé, Gaëlle Nohant épouse ses pas ; comme si elle avait écouté les battements de son cour, s'était assise aux terrasses des cafés en compagnie d'Éluard ou de García Lorca, avait tressailli aux anathèmes d'André Breton, fumé l'opium avec Yvonne George, et dansé sur des rythmes endiablés au Bal Blomet aux côtés de Kiki et de Jean-Louis Barrault. S'identifiant à Youki, son grand amour, la romancière accompagne Desnos jusqu'au bout de la nuit.


haut Winston Churchill, François KERSAUDY, Tallandier

Samedi 7 octobre 11h

François Kersaudy
" Winston Churchill "
(Tallandier)

" Nous sommes tous des vers ", avait modestement confié le jeune Winston à une amie, " mais je crois que moi, je suis un ver luisant ! " Le mot n'est pas trop fort : Alexandre Dumas aurait pu inventer un personnage de ce genre, mais dans le cas de Winston Spencer-Churchill, la stricte réalité dépasse de très loin la fiction. Jusqu'à vingt-six ans, les aventures du jeune officier et reporter Winston évoquent immanquablement celles de Tintin ; mais ensuite, le personnage devient une synthèse de Clemenceau et de Gaulle, l'humour et l'alcool en plus... ainsi qu'une imagination sans limites : " Winston, disait le président Roosevelt, a cent idées par jour, dont quatre seulement sont bonnes... mais il ne sait jamais lesquelles ! " C'est pourtant le général de Gaulle qui l'a le mieux jugé : " Il fut le grand artiste d'une grande histoire. " Cette vie a été un roman ; elle est racontée comme tel... sans un mot de fiction.


haut L'enfant-mouche, Philippe POLLET-VILLARD, Flammarion

Samedi 7 octobre 11h20

Philippe Pollet-Villard
" L'enfant-mouche "
(Flammarion)

1944. La vie d'Anne-Angèle bascule lorsqu'elle accepte de prendre en charge Marie, une orpheline aux origines troubles. Ensemble, elles doivent quitter précipitamment la capitale pour s'installer dans un village de province où elles se heurtent aussitôt à l'hostilité des habitants. Anne-Angèle tombe malade et l'enfant, qui veille désormais sur son étrange tutrice, se trouve confrontée à un quotidien de combines, de bassesses et de violences répondant au seul impératif de la survie. Animée par une force parfois surhumaine, prête à tout, Marie détonne dans le paysage. Lorsqu'elle s'aventure du côté allemand, c'est un nouveau monde qui s'ouvre à elle. Marie devient L'enfant-mouche.
Tiré de la propre histoire familiale de Philippe Pollet-Villard et dans la veine tragi-comique qu'on lui connaît, ce roman fait ressurgir d'un passé tabou le destin inimaginable d'une petite fille livrée à elle-même.


haut La vie volée de Martin Sourire, Christian CHAVASSIEUX, Phébus

Samedi 7 octobre 11h40

Christian Chavassieux
" La vie volée de Martin Sourire "
(Phébus)

La reine Marie-Antoinette a longtemps désespéré d'être grosse, comblant son manque d'enfants par l'adoption d'orphelins. Comme ce gosse recueilli au bord d'une route et qu'elle prénomme Martin. Il a une bouille de chérubin, et un sourire permanent qui ne trahit pas ses angoisses intimes. Parce qu'il ne parle pas, il gagne très vite à Versailles une réputation de petit sauvage. C'est au Hameau, près du Petit Trianon, qu'il grandit, vacher d'une ferme modèle où la monarque aime s'imaginer une bergère. Mais est-ce réellement sa place ? Christian Chavassieux nous emporte dans la tourmente révolutionnaire. De la grouillante rue parisienne aux cuisines d'un luxueux restaurant, du bureau d'un architecte utopiste à la Vendée des massacres, il ressuscite les goûts et les dégoûts d'une époque d'espoirs et de trahisons.


haut La belle étrangère, Jean-Paul MALAVAL, Calmann-Lévy

Samedi 7 octobre 12h

Jean-Paul Malaval
" La belle étrangère "
(Calmann-Lévy)

Au lendemain de la Libération, dans le bourg de Marlianges, en Corrèze, c'est la consternation : le vieux Maximin Maringot a décidé de céder sa propriété des Allognes à ses métayers, les Battisteli. La vente de cette terre, aussi ingrate soit-elle, à des immigrés italiens est perçue comme une trahison. En butte au mépris et aux provocations, les Battisteli se découvrent un allié providentiel en la personne du médecin Bertrand Jouve. Pourquoi cet homme distingué prend-il la défense des Italiens ? On le soupçonne d'avoir pour maîtresse Clara, la fille Battisteli, dont la jeune beauté attise les convoitises. D'aucuns croient que le souvenir encore vivace des horreurs de l'Occupation ramènera les esprits à la raison. Mais que peut la raison dans un climat délétère où la haine devient vite criminelle ?


haut Le vertige des falaises, Gilles PARIS, Plon

Samedi 7 octobre 12h20

Gilles Paris
" Le vertige des falaises "
(Plon)

Sur une île sauvage et désertée, Marnie, adolescente effrontée et fragile, vit au-dessus des falaises au cour d'une imposante maison de verre et d'acier avec sa mère Rose et sa grand-mère Olivia, qui règne sur la famille et sur l'île tout entière. Des plaines aux herbes hautes, des sentiers au bord de mer, la nature se révèle aussi cruelle que les mystères trop longtemps ensevelis. Et si une seule personne détenait tous les secrets de cette famille et s'en libérait enfin ? Après son best-seller Autobiographie d'une Courgette, adapté au cinéma par Claude Barras (Ma vie de Courgette), récompensé par deux César et sélectionné aux Oscars, Gilles Paris signe ici un émouvant roman choral qui se lit comme un thriller et se dévore comme une grande saga romanesque.


haut Gabriële, Claire BEREST, Stock

Samedi 7 octobre 14h

Claire Berest
" Gabriële "
(Stock)

Septembre 1908. Gabriële Buffet, femme de 27 ans, indépendante, musicienne, féministe avant l'heure, rencontre Francis Picabia, jeune peintre à succès et à la réputation sulfureuse. Il avait besoin d'un renouveau dans son ouvre, elle est prête à briser les carcans : insuffler, faire réfléchir, théoriser. Elle devient « la femme au cerveau érotique » qui met tous les hommes à genoux, dont Marcel Duchamp et Guillaume Apollinaire. Entre Paris, New York, Berlin, Zürich, Barcelone, Étival et Saint-Tropez, Gabriële guide les précurseurs de l'art abstrait, des futuristes, des Dada, toujours à la pointe des avancées artistiques. Ce livre nous transporte au début d'un xxe siècle qui réinvente les codes de la beauté et de la société.
Anne et Claire Berest sont les arrière-petites-filles de Gabriële Buffet-Picabia.


haut Les rameaux noirs, Simon LIBERATI, Stock

Samedi 7 octobre 14h20

Simon Liberati
" Les rameaux noirs "
(Stock)

Lorsque son père, le poète surréaliste André Liberati est touché par une crise de délire, l'écrivain Simon Liberati s'interroge : qu'est-ce que la création? Qu'est-ce que ce mouvement mystérieux de l'inspiration, en prose et en poésie ? Il y a deux ans, il avait publié Eva, aujourd'hui il revient à l'autobiographie, en racontant les jours merveilleux de son enfance, la présence singulière de son père, la figure muette et obsédante d'un frère mort à un an, l'expérience du feu qu'est l'écriture. Quand on est le filleul d'Aragon, et qu'on a vu de près l'amitié complexe de Breton pour son père, on sait que l'écriture est engagement et impulsion.
Un autoportrait saisissant.


haut Indocile, Yves BICHET, Mercure de France

Samedi 7 octobre 14h40

Yves Bichet
" Indocile "
(Mercure de France)

Septembre 1961. Théodore, 18 ans, rend régulièrement visite à son ami Antoine dans un hôpital militaire de la région lyonnaise. Il lui parle, lui fait écouter de la musique. Antoine ne répond jamais, et pour cause ! Il est dans le coma après avoir été blessé en Algérie. Au même moment, Théo rencontre Mila, une jeune femme mystérieuse : silhouette androgyne, crâne rasé, une longue cicatrice autour du cou. Un peu funambule, un peu magicienne. Ils vont s'aimer instantanément, avec la fougue et l'innocence de la jeunesse. Mais Théo doit bientôt partir à l'armée, puis à la guerre. Il déserte : son insoumission est un délit, il risque la prison.


haut Sangliers, Aurélien DELSAUX, Albin Michel

Samedi 7 octobre 17h

Aurélien Delsaux
" Sangliers "
(Albin Michel)

Les Feuges : hameau d'un village français entre le Rhône et les Alpes, où la vie en pavillon est moins chère qu'ailleurs, où seuls la chasse aux sangliers et le dernier bistrot fédèrent encore, où personne n'écoute plus les vieilles histoires des vieux. Où, entre la violence des hommes et la beauté qui les entoure, des enfants grandissent. De ce coin de terre à la croisée des mondes paysan et péri-urbain, des déclassés des laissés-pour-compte et des néo-ruraux, Sangliers est l'épopée puissante, âpre et lyrique, sombre et violente, tragique et universelle. Aurélien Delsaux est né en 1981. Il est également comédien et metteur en scène au sein de la compagnie L'Arbre.


haut Le seigneur de Charny, Laurent DECAUX, XO Éditions

Samedi 7 octobre 17h20

Laurent Decaux
" Le seigneur de Charny "
(XO Éditions)

Champagne, 1382. Quand, après six années de croisade, Jacques de Charny regagne enfin ses terres, il découvre, stupéfait, une foule immense massée devant l'église du château. De toute l'Europe, des pèlerins affluent pour prier devant la relique extraordinaire détenue par la famille : le saint suaire, sur lequel apparaît le corps martyrisé du Christ. Pour sauver le domaine de la faillite, Jeanne, la mère de Jacques, a décidé d'exposer publiquement cette relique cachée aux yeux du monde depuis des décennies. Alors qu'il espérait être accueilli à bras ouverts, Jacques se heurte à la défiance et l'hostilité de tous. Sa mère, la première, lui reproche d'avoir ruiné la seigneurie avec ses voyages en Orient. Pierre d'Arcis, l'implacable évêque de Troyes, veut interdire l'exposition du drap sacré.


haut Cour-naufrage, Delphine BERTHOLON, Lattès

Samedi 7 octobre 17h40

Delphine Bertholon
" Cour-naufrage "
(Lattès)

Lyla, à l'aube de ses 34 ans, est célibataire, casanière, solitaire. Seuls son travail de traductrice et Zoé, sa meilleure amie fantasque, lui permettent d'échapper à la routine d'un quotidien bien huilé. Jusqu'au jour où un étrange message la renvoie brusquement dix-sept ans en arrière. Été 1998. Lyla a seize ans, une mère abusive et des envies d'ailleurs. En vacances sur la côte atlantique, elle rencontre Joris, un surfeur dont elle tombe amoureuse. Quand elle comprend qu'elle est enceinte, il est trop tard. Cour-Naufrage, roman choral, raconte en alternance l'adolescence de Lyla et les conséquences de cet été-là : pour l'adulte qu'elle est devenue, qui porte le secret de son accouchement sous X, et pour Joris, qui découvre à contretemps ce qui s'est joué dix-sept ans auparavant. Les accidents de la vie, les non-dits, les malentendus façonnent nos existences - mais est-il jamais trop tard pour rattraper certains rendez-vous manqués ?


haut Une fille dans la jungle, Delphine COULIN, Grasset

Samedi 7 octobre 18h

Delphine Coulin
" Une fille dans la jungle "
(Grasset)

Une fille dans la jungle « Cela ressemblait moins que jamais à une jungle, ou alors une jungle froide, de bois et de boue, avec des animaux crottés, et des monstres de métal au loin, sous le crachin. Pas le genre qui fait rêver, avec les perroquets et les feuilles vertes et grasses, où on transpire dans une odeur d'humus. Une jungle du pauvre. Ici, il n'y avait pas un arbre, pas une feuille, pas de chaleur. Et aujourd'hui, c'était silencieux. Cette jungle qui avait été un chaos où des milliers de personnes vivaient, mangeaient, parlaient, se battaient, était devenue un désert, où ils étaient seuls, tous les six. Six garçons et filles, tous très jeunes, dans une ambiance de fin du monde. »


haut Madeleine Pauliac l'insoumise, Philippe MAYNIAL, XO Éditions

Dimanche 8 octobre 10h20

Philippe Maynial
" Madeleine Pauliac l'insoumise "
(XO Éditions)

L'extraordinaire histoire du docteur Madeleine Pauliac, l'héroïne du film Les Innocentes, nommé 4 fois aux César 2017 ! Libre et dévouée jusqu'au sacrifice. N'obéissant qu'à ses indignations. Profondément insoumise. L'histoire de Madeleine Pauliac, médecin et lieutenant, est celle d'une incroyable combattante. En juillet 1945, quelques semaines après la déroute nazie, elle prend la tête à Varsovie de l'Escadron bleu : onze Françaises de la Croix-Rouge d'à peine vingt ans qui, inlassablement, le jour comme la nuit, rapatrient les blessés français et volent au secours des rescapés des camps de concentration, de Majdanek, en Pologne, à Dachau, en Allemagne. Chaque jour, avec ses coéquipières, Madeleine Pauliac fait face à l'horreur, au désespoir, à la violence de soldats russes qui n'ont pas hésité à violer des religieuses polonaises. Plusieurs d'entre elles se retrouvent enceintes. Dans le plus grand secret, Madeleine Pauliac les aide à accoucher.

haut Le jour d'avant, Sorj CHALANDON, Grasset

Dimanche 8 octobre 10h40

Sorj Chalandon
" Le jour d'avant "
(Grasset)

« Venge-nous de la mine », avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J'allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J'allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n'avaient jamais payé pour leurs crimes.


haut Le Bureau des jardins et des étangs, Didier DECOIN, Stock

Dimanche 8 octobre 11h

Didier Decoin
" Le Bureau des jardins et des étangs "
(Stock)

Empire du Japon, XIIe siècle. Être le meilleur pêcheur de carpes, fournisseur des étangs sacrés de la cité impériale, n'empêche pas Katsuro de se noyer. C'est à sa jeune veuve, Miyuki, de le remplacer pour porter jusqu'à la capitale les carpes arrachées aux remous de la rivière Kusagawa. Courbée sous la palanche à laquelle sont suspendus ses viviers à poissons, riche seulement de quelques poignées de riz, elle entreprend un périple de plusieurs centaines de kilomètres à travers forêts et montagnes.


haut Nos vies, Marie-Hélène LAFON, Buchet-Chastel

Dimanche 8 octobre 11h20

Marie-Hélène Lafon
" Nos vies "
(Buchet-Chastel)

« J'ai l'oeil, je n'oublie à peu près rien, ce que j'ai oublié, je l'invente. J'ai toujours fait ça, comme ça, c'était mon rôle dans la famille, jusqu'à la mort de la grand-mère Lucie, la vraie mort, la seconde. Elle ne voulait personne d'autre pour lui raconter, elle disait qu'avec moi elle voyait mieux qu'avant son attaque. » Le Franprix de la rue du Rendez-vous, à Paris. Ils sont trois : une femme, qui regarde ; Gordana, une caissière ; et l'homme encore jeune qui s'obstine à passer en caisse 4, celle de Gordana, chaque vendredi matin. Cette femme qui regarde, Jeanne Santoire, est celle qui dit « je ». C'est par elle que tout existe. Elle imagine, suppose, une vie, des vies, au présent, au futur et au passé, pour Gordana et pour l'homme. Elle creuse aussi des galeries dans sa propre vie qu'elle revisite et recompose. On apprendra qu'elle est fille de commerçants de province, a eu une grandmère aveugle, a exercé le métier de comptable, a aimé un homme et que cet homme est parti.


haut Un loup pour l'homme, Brigitte GIRAUD, Flammarion

Dimanche 8 octobre 11h40

Brigitte Giraud
" Un loup pour l'homme "
(Flammarion)

Printemps 1960. Au moment même où Antoine apprend que Lila, sa toute jeune épouse, est enceinte, il est appelé pour l'Algérie. Engagé dans un conflit dont les enjeux d'emblée le dépassent, il demande à ne pas tenir une arme et se retrouve infirmier à l'hôpital militaire de Sidi-Bel-Abbès. À l'étage, Oscar, un jeune caporal amputé d'une jambe et enfermé dans un mutisme têtu, l'aimante étrangement : avec lui, Antoine découvre la véritable raison d'être de sa présence ici. Pour Oscar, « tout est à recommencer » et, en premier lieu retrouver la parole, raconter ce qui l'a laissé mutique. Même l'arrivée de Lila, venue le rejoindre, ne saura le détourner d'Oscar, dont il faudra entendre le récit, un conte sauvage d'hommes devenus loups.