Lire à Saint-Étienne est une association de promotion du livre et de la lecture.

L'agenda
À partir du 10 novembre, l'enregistrement de l'émission «À plus d'un titre» sera public le jeudi à 15h.
Émission le 18 novembre à 15h
Maurice Chalayer
pour son ouvrage "Le porteur de joie" (De Borée)
au Musée d'Art et d'Industrie,
et chronique parue le 19 novembre
Luc Chomarat
pour son ouvrage "Le Fils du professeur" (La Manufacture de livres)
Émission le 25 novembre à 15h
et chronique à paraître le 26 novembre
dans le cadre du Festival d'histoire de Montbrison Didier Nourrisson
pour son ouvrage "Du lait et des hommes" (Éditions Vendémiaire)
au Musée d'Art et d'Industrie.
Émission le 2 décembre à 15h
et chronique à paraître le 3 décembre
Jean-Paul Véziant
pour son ouvrage "Saint-Jeures" (Éditions de l'Écluse)
à la médiathèque de Tarentaize, rue Jo-Gouttebarge.
Jean-Paul Véziant, Saint-Jeures, Éditions de l'Écluse
Émission le 9 décembre à 15h
et chronique à paraître le 10 décembre
Sébastien Berlendis
pour son ouvrage "Seize lacs et une seule mer" (Actes Sud)
au Musée d'Art et d'Industrie.
Émission le 16 décembre à 15h
et chronique à paraître le 17 décembre
Jean Ducreux
pour son ouvrage "Salsa picante" (Héraclite)
au Musée d'Art et d'Industrie.
Émission le 23 décembre à 15h
et chronique à paraître le 24 décembre
Gérard Lindeperg
pour son ouvrage "Avec la Loire" (Éditions de l’Aube)
au Musée d'Art et d'Industrie.
• Campus Tréfilerie : Bât. M, 35 rue du 11 novembre Saint-Étienne
• Musée d'Art et d'Industrie : 2 place Louis Comte Saint-Étienne
• Pôle des Services : 12 rue Dr Calmette Roche la Molière
• Librairie de Paris : 6 rue Michel Rondet Saint-Étienne

Michel Bussi, Au soleil redouté, Presses de la Cité

Vincent Béal, Sociologie de Saint-Étienne, La Découverte

Alain Jaspard, Les Bleus étaient verts, Héloïse d'Ormesson

Florence Roche, L'orpheline des sours de la Charité, Presses de la Cité

Jean Guy Soumy, Une femme juste, Presses de la Cité

Sébastien Berlendis, Des saisons adolescentes, Actes Sud

Maurice Chalayer, Le Porteur de joie, De Borée

Gaëlle Nohant, La femme révélée, Grasset

Serge Joncour, Nature humaine, Flammarion

Gilles et Nicolas Verot, Terrines, rillettes, tourtes, saucissons et pâtés, Éditions du Chêne

Héloïse Guay de Bellissen, Le dernier inventeur, Robert Laffont

Jean Luc Foury, L'épopée de l'Université de Saint-Étienne, Actes Graphiques

Janine Boissard, Puisque tu m'aimes, Fayard

Irène Frain, Un crime sans importance, Le Seuil

Christian Chavassieux, Noir canicule, Phébus

Antonin Sabot, Nous sommes les chardons, Presses de la Cité

Zac Deloupy, Le Collectionneur, Jarjille

Gwenaële Robert, Never Mind, Robert Laffont

Les rencontres littéraires lors de la Fête du livre
Les émissions seront de 20 minutes avec 10 minutes entre chacune d'elle pour la "distanciation sociale" comme on dit chez les les pros du Covid.

Vendredi 16 octobre
• 14 h - 14 h 30 : Rencontre avec Axelle Redon, Directrice de la Médiathèque Municipale

Dimanche 18 octobre
• 10 h - 10 h 30 : Rencontre avec des libraires de la Fête (Librairie de Paris - Culture et foi).
• 12 h - 12 h 30 : Rencontre avec Marc Chassaubéné et Mme la conseillère municipale déléguée.

haut

Vendredi 16 octobre 14h40

Michel Bussi
" Au soleil redouté "
Presses de la Cité

Au cour des Marquises, l'archipel le plus isolé du monde, où planent les âmes de Brel et de Gauguin, cinq lectrices participent à un atelier d'écriture animé par un célèbre auteur de best-sellers.
Le rêve de leur vie serait-il, pour chacune d'elles, à portée de main ?
Au plus profond de la forêt tropicale, d'étranges statues veillent, l'ombre d'un tatoueur rôde.
Et plein soleil dans les eaux bleues du Pacifique, une disparition transforme le séjour en jeu… meurtrier ?
Enfer ou paradis ? Hiva Oa devient le théâtre de tous les soupçons, de toutes les manipulations, où chacun peut mentir… et mourir.
Yann, flic déboussolé, et Maïma, ado futée, trouveront-ils lequel des hôtes de la pension Au soleil redouté… est venu pour tuer ?


haut

Vendredi 16 octobre 15h

Vincent Béal
" Sociologie de Saint-Étienne "
La Découverte

Tour à tour présentée comme une ville industrielle, une ville ouvrière, une " ville de foot " et, aujourd'hui, une ville " rouillée " aux difficultés persistantes, Saint-Étienne apparaît comme l'une des grandes perdantes des transformations du capitalisme contemporain. Les processus de déclin ont engendré un ensemble de problèmes : concentration de la pauvreté, ségrégation ethnique, vacance commerciale, atonie du marché immobilier, présence de friches. Ils ont toutefois fait naître une société plus contrastée que ne le suggèrent les discours misérabilistes sur la ville. Une société qui offre aussi des " ressources " dont certains habitants et collectifs se saisissent pour renouveler les pratiques sociales.
À l'heure où fleurissent des analyses caricaturales des " fractures " territoriales françaises, cet ouvrage aborde une réalité souvent occultée : celle des villes dont la situation s'éloigne des récits vertueux sur la métropolisation. Il rend compte des transformations de Saint-Étienne et permet de mieux saisir les dynamiques contemporaines de différenciations sociales et territoriales.


haut

Vendredi 16 octobre 15h20À plus d'un titre

Alain Jaspard
" Les Bleus étaient verts "
Héloïse d'Ormesson

Max ne suivra pas son père six cents mètres sous terre. La mine, très peu pour lui. À vingt ans, Max rêve d'ailleurs. Alors en 1961, quand il embarque pour l'Algérie, il se dit qu'au moins, là-bas, il y aura le soleil et la mer. Il ne sera pas déçu.
Pour l'aspirant au 11è bataillon de chasseurs alpins, le poste frontière algéro-tunisien relèverait presque de la sinécure. D'autant qu'il rencontre Leïla, une jeune infirmière Berbère dont il tombe fou amoureux. Tant pis pour sa fiancée sténo à Saint-Étienne.
Mais à l'approche du cessez-le-feu, les tensions s'exacerbent, l'ennemi d'hier devient le nouvel allié et Max essaie de garder la face dans ce merdier. Saleté de guerre…


haut

Vendredi 16 octobre 16h20

Florence Roche
" L'orpheline des sœurs de la Charité "
Presses de la Cité

Une jeune orpheline tente de comprendre l'acte fou qui a conduit sa mère au meurtre en 1893, drame qui a marqué au fer rouge son existence et condamne ses amours avec Armand.
Orpheline, Mathilde a grandi dans le pensionnat des Sours de la Charité au Puy-en-Velay. En 1913, lors d'une promenade, elle croise Armand, l'unique fils de la prospère famille Josserand. C'est le coup de foudre.
Mais les parents du jeune homme font tout pour éloigner la jeune fille : Armand est déjà promis. En outre, Mathilde n'est qu'une simple lingère, et surtout elle serait la fille d'une criminelle, Lise Leclerc, condamnée au bagne pour le meurtre de quatre personnes. Mathilde, pour espérer goûter au bonheur, doit faire la lumière sur son passé.
Elle se lance dans une quête effrénée pour comprendre l'acte fou commis par sa mère vingt ans auparavant et démêler l'écheveau que fut la vie de Lise Leclerc. Entre mystère et vengeance.


haut

Vendredi 16 octobre 16h40

Jean Guy Soumy
" Une femme juste "
Presses de la Cité

Années 1980 : après une vie dédiée aux autres, Blanche coule une retraite paisible à Draguignan quand, un jour, une inconnue frappe à sa porte. Et le passé avec elle.
Elle s'appelle Pauline, la vingtaine à la dérive, elle souffre de ne rien savoir de l'histoire de sa mère, Hélène, qui vient de mourir. Blanche, elle, la connaît, cette histoire, c'est aussi la sienne :
en 1942, elle a sauvé la petite orpheline juive du camp de Rivesaltes, et de la menace nazie. Elle a pu exfiltrer sa protégée et d'autres enfants dans une communauté de la Creuse. Au prix de mille dangers.
Pauline part avec Blanche dans un pèlerinage sur les traces de sa mère. Ce retour aux sources jalonné de rencontres saura-t-il réconcilier la jeune femme avec l'absente ? Pour Blanche, il ravive le souvenir bouleversant d'une passion secrète…>


haut

Samedi 17 octobre 10h

Sébastien Berlendis
" Des saisons adolescentes "
Actes Sud

En classe de terminale, un professeur de philosophie propose à ses élèves de s'attacher au récit d'un seul souvenir?; de n'en choisir qu'un, comme si c'était le dernier, avant que tout ne disparaisse…
Une trentaine de fragments, mélancoliques ou pleins d'ardeur, comme autant de séquences cinématographiques de ces états transitoires, qui forment le portrait sensible de l'adolescence.


haut

Samedi 17 octobre 10h20

Maurice Chalayer
" Le Porteur de joie "
De Borée

Joseph passe une enfance heureuse entouré d'une famille aimante. Pourtant, dans la famille Guillotot, personne n'est d'accord : tandis que Marius, son père, soutient activement les idées de Jaurès, sa grand-mère Rosine, très pieuse, ne supporte pas la séparation de l'Église et de l'État soutenue par son gendre !
Joseph, lui, n'a qu'une passion : courir. Qu'un rêve : devenir champion olympique. Avec ses deux amis, Rachel, la fille du maire, et Adrien, le fils du boucher, il passe des heures à s'entraîner. Mais la guerre est déclarée, et pourrait bien bousculer le destin de ces trois amis…


haut

Samedi 17 octobre 10h40

Gaëlle Nohant
" La femme révélée "
Grasset

Paris, 1950. Eliza Donneley se cache sous un nom d'emprunt dans un hôtel miteux. Elle a abandonné une vie dorée à Chicago, un mari fortuné et un enfant chéri, emportant quelques affaires, son Rolleiflex et la photo de son petit garçon. Pourquoi la jeune femme s'est-elle enfuie au risque de tout perdre ?
Eliza, devenue Violet, apprivoise la ville, saisit l'humanité des humbles et des invisibles.
Vingt ans plus tard, au printemps 1968, Violet peut enfin revenir à Chicago, une ville chauffée à blanc par le mouvement des droits civiques, l'opposition à la guerre du Vietnam et l'assassinat de Martin Luther King.


haut

Samedi 17 octobre 11h

Serge Joncour
" Nature humaine "
Flammarion

La France est noyée sous une tempête diluvienne qui lui donne des airs, en ce dernier jour de 1999, de fin du monde. Alexandre, reclus dans sa ferme du Lot où il a grandi avec ses trois soeurs, semble redouter davantage l'arrivée des gendarmes.
Seul dans la nuit noire, il va revivre la fin d'un autre monde, les derniers jours de cette vie paysanne et en retrait qui lui paraissait immuable enfant.
Entre l'homme et la nature, la relation n'a cessé de se tendre. À qui la faute ? Dans ce grand roman de « la nature humaine », Serge Joncour orchestre presque trente ans d'histoire nationale où se répondent jusqu'au vertige les progrès, les luttes, la vie politique et les catastrophes successives qui ont jalonné la fin du XXe siècle, percutant de plein fouet une famille française.
En offrant à notre monde contemporain la radiographie complexe de son enfance, il nous instruit magnifiquement sur notre humanité en péril. À moins que la nature ne vienne reprendre certains de ses droits…


haut

Samedi 17 octobre 11h20

Gilles et Nicolas Verot
" Terrines, rillettes, tourtes, saucissons et pâtés "
Éditions du Chêne

La Maison Vérot, comptant 5 points de vente à Paris mais également présente aux Bars Boulud Londres et New York, ainsi qu'au sein de l'Epicerie Boulud New York, dévoile 89 recettes charcutières dans un premier livre intitulé « Terrines, Rillettes, Saucisses & Pâtés Croûte ».
Signé Gilles et Nicolas Vérot, l'ouvrage recense des créations à la fois gourmandes et accessibles, simples à reproduire.
Pâté en croûte de volaille, Feuilleté au jambon, Rillette de légumes, Oreiller de la belle Aurore mais aussi tourtes et pressés : toutes les recettes peuvent être réalisées sans matériel spécifique, avec des ingrédients disponibles chez les commerçants.
Le père et le fils apprennent ici à hacher ou effilocher la viande, faire une pâte feuilletée et enseignent nombre de techniques de fermeture pour la cuisson à travers des ateliers en pas à pas thématiques pour chaque chapitre, le tout illustré des dessins d'Eliane Cheung et des photographies de David Japy.


haut

Samedi 17 octobre 11h40

Héloïse Guay de Bellissen
" Le dernier inventeur "
Robert Laffont

C'est l'histoire d'un homme entré dans l'Histoire car il a découvert Lascaux à treize ans et que la même Histoire a voulu anéantir. Réduire en poussière.
« Aujourd'hui, c'est le dernier des quatre copains de Montignac encore en vie. Le dernier inventeur, Simon. Quand je quitte son appartement, sur le palier, il me dit "la grotte elle est là" en me désignant son crâne, "elle est dans ma tête". Dans l'ascenseur, je prends conscience que je viens de rencontrer une autre grotte. La grotte intérieure d'un petit garçon de quatre-vingt-onze piges qui vient de se rouvrir.
Je ne sais toujours pas pourquoi Lascaux m'a emmenée vers une autre cavité, mais au fond c'est cette découverte-là que j'attendais. La vie de Simon Coencas sur une paroi, que j'allais calquer comme l'avaient fait avant moi les préhistoriens avec les dessins de Lascaux. »
Le Dernier Inventeur est une ouvre unique, plongée dans l'Histoire et dans l'âme d'un homme, enquête sur le mystère de l'art préhistorique, réflexion poétique sur l'enfance, la beauté et le mal.


haut

Samedi 17 octobre 12h

Jean Luc Foury
" L'épopée de l'Université de Saint-Étienne "
Actes Graphiques

Du milieu du XXème siècle à nos jours, le combat pour l'université de Saint-Étienne fut de tous les instants. La fin de l'histoire, étonnante et inattendue, en surprendra plus d'un. En tout cas, c'était le moment ou jamais de conter cette formidable épopée


haut

Samedi 17 octobre 12h20

Janine Boissard
" Puisque tu m'aimes "
Fayard

Nous sommes à Montsecret, petite bourgade de Basse-Normandie. Les villageois sont en émoi. Quel inconscient, quel criminel s'amuse-t-il à mettre le feu lors de repas de noces, au risque de faire de nombreuses victimes innocentes ? Voilà plusieurs fois qu'il sévit. Les gendarmes sont sur les dents.
Lou, 17 ans, est jeune pompier volontaire. Son ami de cour, Stan, photographe et profileur. Ils ont décidé de mener l'enquête, épaulés par l'oncle de Lou, chef d'une caserne voisine, héros admiré de tous.
Un terrible danger les guette.


haut

Samedi 17 octobre 14h

Irène Frain
" Un crime sans importance "
Le Seuil

« Les faits. Le peu qu'on en a su pendant des mois. Ce qu'on a cru savoir. Les rumeurs, les récits. Sur ce meurtre, longtemps, l'unique certitude fut la météo.
Ce samedi-là, il a fait beau. Dans les commerces et sur les parkings des hypermarchés, on pointait le ciel, on parlait d'été indien. Certains avaient ressorti leur bermuda et leurs tongs. Ils projetaient d'organiser des barbecues dans leur jardin.
L'agresseur, a-t-on assuré, s'est introduit dans la maison de l'impasse en plein jour. On ignore à quelle heure. Pour trancher, il faudrait disposer du rapport du policier qui a dirigé les investigations. Malheureusement, quatorze mois après les faits, il ne l'a toujours pas rendu. »
Face à l'opacité de ce fait divers qui l'a touchée de près - peut-être l'ouvre d'un serial killer -, Irène Frain a reconstitué l'envers d'une ville de la banlieue ordinaire. Pour conjurer le silence de sa famille, mais aussi réparer ce que la justice a ignoré. Un crime sans importance est un récit taillé comme du cristal, qui mêle l'intime et le social dans des pages tour à tour éblouissantes, drôles ou poignantes.


haut

Samedi 17 octobre 14h20

Christian Chavassieux
" Noir canicule "
Phébus

Nous sommes en 2003. Lily est taxi. Elle accompagne un couple de vieux agriculteurs sur la route de Cannes, en pleine fournaise.
Et si la canicule se prolongeait indéfiniment ? Sur l'autoroute, les bolides klaxonnent de loin, fusillent le rétroviseur d'appels de phare et passent en trombe. À mesure que la température monte, les personnages se dévoilent, entre amour et violence.
Lily songe à sa plus grande fille, Jessica, que l'adolescence expose aux premières déconvenues sentimentales. À son ex-mari, qui l'a quittée pour une femme plus jeune. À leurs anciens jeux érotiques…
Il y a quelque chose de pourri dans l'atmosphère. La vie semble se résumer à une peur de souffrir. Et le lecteur est loin d'imaginer ce qui l'attend…


haut

Dimanche 18 octobre 10h20

Antonin Sabot
" Nous sommes les chardons "
Presses de la Cité

Nous sommes les chardons suit Martin, qui, un matin, voit son père mort venir s'attabler avec lui. Ce père qui lui a appris à entendre les arbres et le vent, à comprendre les animaux. Les mystères que cette disparition révèle, il les affronte. Qu'y a-t-il au-delà de sa ferme isolée en montagne ? Une mère, d'autres lieux…
Martin a grandi seul dans la montagne avec son père. Ce dernier a façonné la vision qu'il porte sur le monde, sur la nature et sur les animaux. Il a appris à suivre les pistes des bêtes dans la forêt, à humer le vent, à connaître les paysans des alentours…
Quand meurt le père, Martin continue à appliquer son savoir-faire. Et s'il était temps pour lui de se confronter au monde et de tracer son propre chemin ?


haut

Dimanche 18 octobre 10h40

Zac Deloupy
" Le Collectionneur "
Jarjille

Dans la série «L'Introuvable» (Tome 5), une nouvelle enquête sur le fil de l'émotion, entre la cité stéphanoise et Madrid, où la période franquiste a produit exactions et enlèvements dans les maternités.
Max, accompagné de Lola, cherche à comprendre quelques mots adressés par un amateur éclairé de BD et de livres anciens, Alberto Spelvino. Ligne claire, histoire documentée, et au milieu du livre la bibliothèque dont vous avez toujours rêvé.


haut

Dimanche 18 octobre 11h

Gwenaële Robert
" Never Mind "
Robert Laffont

« La mèche n'en finissait plus de raccourcir et les badauds d'acclamer Bonaparte. Deux, un… Il aurait fallu prononcer une prière, mais des prières, Joseph n'en connaissait plus, mea culpa, mea maxima culpa, c'est tout ce qu'il lui venait quand il aurait fallu implorer le Ciel, demander un orage, réclamer un miracle… »
C'est le soir de Noël, il flotte dans Paris une atmosphère joyeuse. Personne ne se doute que dans la rue Saint-Nicaise, une charrette et un cheval tenu par une petite fille vont exploser, atteignant tous les passants alentour. Sauf Napoléon, le seul visé.
Le futur empereur veut punir ses opposants et Fouché en déporte plus de cent. Mais les véritables coupables demeurent introuvables. Parmi eux, Joseph de Limoëlan subit les pires remords. Fouché n'aura de cesse de le traquer.